Interpretation 2.0 - La AIIC commence à y penser...

Mis à jour : 29 avr. 2019



Dans son article Interpreting 2.0, Barry Slaughter OLSEN fait état de ses réflexions, à partir d'un travail qu'il a rédigé pour l'Association nationale américaine des interprètes et traducteurs judiciaires (NAJIT). Il évoque les craintes que les nouvelles technologie suscitent parmi nos collègues et dans son analyse, il scinde les problèmes en trois : 1/ les technologies pour la prestation de services d'interprétation en ligne, 2/ les technologies qui augmentent la performance de l'interprète, tels que les dictionnaires, les communications live, etc. et finalement 3/ celles destinées à remplacer complètement les interprètes humains, qui ont encore des années devant elles avant d'égaler les performances humaines.

En conclusion, il affirme que la profusion de réunions nationales et internationales fera exploser el nombre de réunions distantes qui auront recours à l'interprétation simultanée et constitue une opportunité de multiplication du travail pour les interprètes.

Les nouvelles technologies sont le meilleur allié de l'interprète

L'interprétation simultanée à distance (à ne pas confondre avec la consécutive au téléphone), multiplie les possibilités de travail de l'interprète.






Notre profession à de beaux jours devant elle.